Pierre Girieud peintre

PIERRE GIRIEUD
Vie et oeuvre d'un peintre
de l'art moderne

Pierre Girieud - paysagiste

Pierre Girieud, peintre paysagiste

L'oeuvre de Girieud compte des paysages Bretons et des bords de Seine, mais, l'artiste guère en osmose avec ces régions, abandonne vite le sujet.
C'est un méridional qui n'éprouve une symbiose parfaite qu'au sein de la campagne méditerranéenne, terre de contrastes, aride et inondée de lumière.

L'Italie, est décrite à travers le ciel indigo de Sienne, les dômes et les cloître de San Giminiano, la ligne des maisons et des arbres sur un ciel très clair (Vauxelles in Le Gil Blas)

L'Espagne, impressionne par son austérité et sa grave beauté. L'opposition des verts et des rouges roûssatres accentue la sécheresse de la terre.

Vingt huit paysages de Grèce, transcrivent la majesté des temples avec sobriété et force ou la fragilité des ruines caressées par le soleil.

Mais, Girieud exalte surtout la Provence, dont il peint entre 1922 et 1934 deux cent soixante paysages.

Les paysages de Girieud sont des sujets à part entière. Ils sont luxuriants et colorés. Les ciels sont méticuleusement travaillés d'une substance riche, souple et profonde. Il crée la lumière par les nuances les plus simples. Girieud fixe la nature avec les yeux des Primitifs Siennois et en retire délicatesse et harmonie. L'atmosphère est tour à tour tendresse, recueillement, émotion.

In Le Gil Blas 1914, Carco commentera les paysages de Girieud par cette phrase : ils sont peut-être le plus haut témoignage que Girieud nous ait donné de son talent.